Mercredi 23 septembre 2020

La fidélité dans la gestion (2 Corinthiens 8,10-24)


Lire le texte

Il s’agit maintenant d’achever la collecte pour les croyants de Judée. Celle-ci a commencé l’année dernière à l’initiative des Corinthiens. Tite va donc se rendre à Corinthe avec deux autres frères dont le nom n’est pas indiqué. Paul donne un avis, pas un ordre. Il est dans le conseil au vu du zèle des Corinthiens. L’équité est importante pour Paul. L’ardeur est éprouvée à partir de ce que l’on a. L’offrande est un échange. Il est aussi important de savoir recevoir. Paul évoque la manne reçue dans le désert: chacun recevait ce dont il avait besoin. L’apôtre tient à ce que cet acte de solidarité soit crédible. Il insiste donc sur la crédibilité de Tite et des personnes qu’il envoie. Il est possible que Paul ait choisi de confier la collecte à d’autres pour ne pas être suspecté d’en profiter (voir v. 20). Je retiens de cela l’importance de la fidélité dans les petites choses, y compris la gestion de l’argent. Nos Eglises réformées (et pas seulement elles!) prennent soin d’être transparentes dans leur comptabilité. Ce n’est pas seulement une affaire de gestion, mais une cohérence spirituelle. Pour Paul, comme pour la tradition biblique, il y a une unité de l’être humain. Cette cohérence est aussi un projet de vie: je suis appelé à vivre ma foi dans tout ce qui me constitue, également la gestion de mon argent. Dans mes actes du quotidien, je suis appelé à agir pour le Seigneur.

Patrick Schlüter

Prière: O Christ, viens habiter mes gestes du quotidien. Que j’agisse pour ta gloire dans tout ce que je fais.  

Référence biblique : 2 Corinthiens 8, 10 - 24

Commentaire du 24.09.2020
Commentaire du 22.09.2020